Augmenter les quantités de lait tiré

Émilie Sorrieul

Émilie Sorrieul

Infirmière puéricultrice de formation initiale, j’accompagne les familles depuis 2009. Ma vie professionnelle a commencé à l’hôpital, aux urgences pédiatriques et en réanimation néonatale, puis comme directrice de crèche. Au fil des années, je me suis spécialisée dans l’accompagnement périnatal, de la grossesse aux premières années de vie de l'enfant, et je dévoue désormais toute mon activité professionnelle à accompagner les familles, ainsi qu'à la formation des professionnels de la petite enfance.

J’accompagne chaque famille avec attention et bienveillance, dans le respect de vos projets. A l’occasion d’une consultation, je vous permets de soulager vos doutes et inquiétudes afin de trouver l’harmonie familiale que vous recherchez. A la suite de chaque consultation, je reste disponible pour échanger via whatsap/messenger, car je sais qu’une consultation ne résout pas tout, et que vous soutenir et vous guider sur le chemin de la parentalité sera la clé de votre épanouissement familial.

Rien n’est plus difficile que de se brancher à cette machine, encore et encore, tout en désespérant de voir s’écouler ce précieux lait… Pour certaines mères, le tirage est aisé, et il est même possible de faire un don au lactarium. Pour d’autres, c’est un vrai casse-tête… retrouvez ici mes conseils pour optimiser vos tirages.

Un bon tire-lait

Même avec la plus grande volonté du monde, qu’on se le dise, un tirage efficace commence par un bon tire-lait.
 
Si votre objectif est d’initier une lactation, ou de la maintenir (bébé hospitalisé, absence prolongée ou répétée…), alors je ne peux que vous conseiller un tire-lait de qualité hospitalière. Le « spectra S1 » et le « medela Symphony » ont ma préférence :
– bruit atténué
– moins de douleurs
– double pompage
– grand choix de téterelles compatibles
– le S1 fonctionne sur batterie
 
Si votre objectif est de soulager les engorgements pendant vos absences, et de conserver un nombre suffisant de tétées au sein, alors un tire-lait nomade, manuel ou électrique, fera l’affaire. Les tire-lait de puériculture comme les « Medela Swing Maxi » ou « Freestyle » ont de bons retours pour des tirages occasionnels. Par contre, ils ont une durée de vie limitée : on remarque que passé 180h d’utilisation, la puissance devient moindre et les tirages de moins en moins efficaces :
Attention aux achats d’occasion !

Des téterelles à la bonne taille

Pour un tirage optimal, les téterelles doivent être ajustées :

– le mamelon bouge librement dans la téterelle sans frotter
– l’aréole n’est pas aspirée

Si vous avez un doute, vous pouvez mettre un trait de feutre autour du mamelon : s’il est aspiré dans la téterelle, c’est qu’elle est trop grande.

Sinon, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de l’allaitement. Pour vérifier la mesure de votre téterelle, je vous demanderai :

– une photo de votre mamelon de face, avec une règle ou un mètre posé dessous, juste après une tétée ou un tirage
– si vous tirez déjà, une vidéo d’au moins 20 secondes, vers la fin du tirage, permettant d’observer les mouvements du mamelon dans la téterelle de dessus et de profil (sans brassière).

Une bonne routine

La régularité permet généralement de récolter de meilleurs résultats :
 
– tirer à heures fixes chaque jour : cela permet au corps d’intégrer ces tétées fictives et de produire plus sur ce moment spécifique de la journée.
 
– démarrez votre tirage par 2 minutes de stimulation : tirage doux et fréquence rapide, suivie de 8 minutes d’expression : tirage plus fort (un cran en dessous de la gène) et fréquence plus lente. Renouvelez l’opération 2 à 3 fois.
 
– un tirage optimal dure entre 20 et 30 minutes.
 
 
 

Des boosts pour stimuler la lactation

Pour booster la lactation dans les 48 heures :
 
– ajoutez un tirage ou mettez bébé au sein plus souvent sans jamais compter les tétées
 
– faîtes un « power pumping » (ou marathon de tirages) :
 il s’agit d’une sur-stimulation de la lactation pour lui redonner un coup de boost (et ensuite retrouver notre rythme de croisière).
 
Comment procéder :
 
– Première option : Tirez votre lait au moins 10 fois par jour pendant 5 à 10 minutes. Espacez les tirages d’au mois 45 minutes. (méthode présentée par la Leche League). Vous pouvez laisser votre tirelait branché dans un endroit ou vous passez souvent, et réfrigérer votre lait puis laver vos téterelles toutes les 6h (réduire le temps en fonction de la température ambiante).
 
– Deuxième option : Alternez 20 minutes de tirage et 10 minutes de pause sur 1 heure, 3 jours de suite.

 

Le saviez vous ?

Pour optimiser vos tirages, vous pouvez :

  • Tirer les 2 seins en même temps : effectuer un tirage double permet d’obtenir plus de lait. Cela permet aussi de diviser le temps de tirage par deux. N’hésitez pas à bricoler une brassière d’allaitement ou à coincer vos téterelles dans votre sous-vêtement pour avoir les mains libres.
 
  • Tirer le sein non bu du matin (si bébé ne prend pas les 2 seins). En général, le tirage est plus efficace s’il se fait pendant la tétée, mais c’est aussi plus acrobatique…
 
  • Masser les seins juste avant le tirage, doucement, par mouvements circulaires, tout en appliquant du chaud, permet d’extraire plus de lait.
 
Et surtout : votre lait est produit en continu (oui oui !). Donc pas d’inquiétude si bébé tète juste après, il obtiendra ce dont il a besoin !

Enfin, certaines mamans observent une amélioration de leurs tirages avec la consommation de certaines aliments dits « galactogènes »  en cure ponctuelle : tisanes, fruits secs, en-cas à base de fenugrec ou de malt… Ce qui est certain, c’est que prendre soin de soi et se faire plaisir permet de générer plein d’ocytocine, propice à l’expression du lait. Donc faites une pause détente, et prenez soin de vous !

Petit rappel : votre lait est produit en continu. Cela signifie que votre bébé pourra téter, même si vous venez de tirer votre lait.

Encouragez le à persévérer s'il s'agace un petit peu au début, il a toutes les compétences pour enclencher un nouveau réflexe d'éjection. et obtenir tout le lait dont il a besoin.

Le contenu de cet article vous a plu ? Alors partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Email

Vous avez besoin de faire le point sur le sommeil ou l'alimentation de votre enfant ? Je vous propose une consultation sur mesure...